Comment exploiter le Web en Histoire Géographie avec les élèves ?
Quelques pistes, simples et accessibles, pour tous : de la prise d"eNotes" à l'alternative "Keebook Education" ...


1-Mener une pédagogie du projet pour une 
2-Publication sur internet ou en intranet.
3-Faire les recherches puis 4-Récupérer l'information pour l'Exploiter.
5-Utiliser Keebook Education avec des Exemples d'utilisation pédagogique

>>Accès direct à l'exemple "L'eau, le riz, les hommes en Asie" présenté au Fig 2003 de St Dié

==> indique une page interne au site académique de Caen


Si de plus en plus d'enseignants se targuent  de faire de "l'informatique" puisque leurs élèves vont surfer sur l'internet, ils sont souvent désemparés face aux  multiples problèmes inhérents à l'outil, mal maîtrisé, et à l'abondance de "documents écran" de toute sorte. Bien vite, ils se posent d'inévitables questions auxquelles ils ne savent pas ou mal répondre : Comment trouver rapidement et efficacement de l'information ? Est-elle fiable ?  Comment la récupérer simplement ? Comment l'exploiter avec les élèves ? Comment publier les productions sans être un as de l'informatique ? 
De plus ils sont vite débordés par  les élèves qui pratiquent effrontément le   "le zapping  perpétuel", "le surf inconséquent" , "le copier/coller improductif". Tôt ou tard, les enseignants s'aperçoivent que "les documents ne sont  ni lus, ni analysés"  que les élèves "n'ont rien rédigé..." et que  "l'imprimante fonctionne à tout va... "
Enfin, les élèves ne comprennent pas que leur "joli travail bien présenté avec tout plein de documents... [copiés/collés/retouchés..]"  a été recalé par le professeur !
La  déception est de règle, et pour le professeur, et pour l'élève.
Comment y remédier ? Voici quelques pistes... simples, efficaces et expérimentées:

1- Mener une pédagogie du projet, sur un sujet "motivant"  surtout bien délimité (ne pas être trop ambitieux): 
> LOCAL. En Géographie: aménagement local , milieu spécifique. En Histoire: patrimoine local, commémoration, témoignages...  [penser aux sites web "locaux"]
> VOYAGES / VISITES ex: préparer ou approfondir une sortie éducative
> ACTUALITE : les thèmes sont nombreux !
> APPROFONDIR une THEMATIQUE du Cours HG
Bien souvent, utiliser le multimédia (IMAGES/SONS/VIDEOS) ou travailler à partir  d'INTERVIEWS,   attirent les élèves.
Il faudra formuler une  problématique motivante, bien faire connaître ses attentes (contenu, structure et forme) et évoquer avec transparence  et clarté l'évaluation du travail réalisé.
IDD, TPE, PPCP sont des moments privilégiés pour ce type d'activités.
Voir les sites externes
> Utiliser internet en classe de C Renau
 >Pédagogie du projet de F Muller  
>Séquences pédagogiques  du Laboratoire de Méthodologie de la Géographie de Liège (C Partoune)
>Pédagogie du Projet Pédagogie du Projet Académie de Versailles
>Apprendre avec Internet Québec avec "Communiquer et collaborer" : Trouver un projet et Lancer un projet et "portes d'entrée sur le web " : Élaborer un environnement d'apprentissage productif.
>Exemples d'apports et de mise en oeuvre des TICE pour les programmes d'HG de Seconde (Educnet)

2- Publier le travail sur ... internet ou en intranet
Savoir que le travail réalisé sera "publié" motive les élèves : ainsi, la publication devient "universelle" (consultable à la maison !) propre, soignée,  illustrée et l'on pourra toujours l'améliorer, l'actualiser et la modifier.
Mais une publication suppose des connaissances techniques (savoir créer des pages web puis les mettre enligne) que possèdent peu d'enseignants et de rares élèves. Cette difficulté majeure peut être facilement contournée avec un système de publication simplifié en utilisant de nouveaux logiciels :

- le logiciel "KeebooK Education" rassemble toutes sortes d'informations sous forme d'un "livre" virtuel. Sa convivialité permet une publication rapide et automatisée grâce à un assistant. (solution retenue, voir détails et exemples ci-dessous)

- le développement récent de sites établissement utilisant SPIP: Système de Publication pour l'Internet ( Uzine : c'est quoi Spip et SPIP-edu ) permet, sans aucune connaissance technique, de réaliser des publications simplifiées, sous forme d'articles de presse. Une piste d'avenir très intéressante.

3- Comment mener/faire mener les recherches internet ?
La pratique de la recherche d'informations sur Internet demeure, dans l'ensemble, correctement maîtrisée, à la fois par les enseignants et les élèves.
De préférence :
- en lycée : on utilisera un moteur du type Google à la fois pour son efficacité et pour son interface dépouillée. Consulter, si nécessaire, l'aide d'utilisation de Google.  Le site SOS HG propose un dossier sur les moteurs de recherche axé sur l'histoire géographie avec un classement des moteurs en recherche HG.

La difficulté majeure sera la validation des ressources.
Voir les sites externes
-La Toile et les jeunes : connaître les enjeux
-Critères d'évaluation des sources d'information d'Internet .
-Fait ou fiction : authentifier l'information en ligne

-Comment citer un document électronique


- au collège: le professeur pourra/devra éviter l'utilisation d'un moteur en proposant une liste de liens qu'il aura conçue personnellement. Ainsi les élèves pourront surfer uniquement sur des sites sélectionnés par son professeur , le gain de temps et l'efficacité seront immédiats. Cette réalisation, apparemment complexe, peut être réalisée très simplement, voir le tutoriel ==> Comment créer une liste de liens pour ses élèves ?
(si nécessaire voir l'aide de Microsoft pour "organiser ses favoris")

4- Récupérer l'information puis l'exploiter ? C 'est le cœur du problème !

>> il faut éviter :

- "l'impression systématique" des documents récupérés semble la plus mauvais alternative, contraire au principe même du "stockage et de l'édition numérique".
- "la création de pages web", mêlant insertion de documents extraits du web et présence de textes personnels, est réservée aux spécialistes.
- "le copier-coller" vers le traitement de texte, lourd à mener, souvent instable. Cette technique semble aujourd'hui dépassée et inadaptée d'autant qu'elle amalgame "documents web" et "textes personnels" en accentuant le problème du "rewriting" et donc, le "plagiat"... 
Voir les sites externes
-
Internet permet-il de détecter les cas de plagiat par Internet ? Quelques pistes
-Les étudiants plagient de plus en plus «grâce» au web
-Comment décourager le plagiat
-Travailler, étudier, tricher, empêcher la triche ou ne pas tricher : toutes les ressources (Thot Cursus)

>> Quelques solutions simples:

-La prise de "notes"  lors de la consultation de sites web est possible  à l'aide d'outils gratuits du type ==>"eNotes : Voir le Dossier Tutoriel"  (pour le collège et lycée) ou ==> Cogitum Co Citer (pour le lycée) qui mémorisent un extrait (sélection de page web)  en indiquant la "source" et la date, sous forme d'une page web éditable. Selon le même principe, la récupération d"images avec "Co-tracker" peut être facilitée.
Ensuite, ces "notes" seront exploitées, de manière classique, en les "éditant" (possibilité de trier, d'annoter et modifier) pour créer un document personnalisé, dans un traitement de textes.[les logiciels de prises de notes proposent un menu ou icône d'Édition)

-Un nouveau logiciel, eGems Collector Pro, outil de capture et de gestion de l'information, est capable de gérer toute sorte de source d'information, sites Internet, Intranet, documents Word, Excel, images… Par un simple glisser/déposer, les informations sont placées dans un répertoire que vous aurez créé. (Produit non testé)

-Le projet de "Navigateur éducatif : R2i" de S Genevois (auteur de Cartes et Croquis et enseignant à l'Iufm de Lyon) prévu pour l'automne 2003 semble prometteur, en effet R2i, proposera :
-une multitude de didacticiels pédagogiques sur le recherche documentaire (comprendre, analyser, produire) avec une indexation de sites pédagogiques
-une navigation par onglets (possibilité de naviguer sur plusieurs sites à la fois, de consulter une fiche consigne ou de prendre des notes simultanément à la consultation)
-un éditeur html intégré qui permet de sélectionner, traiter et réagencer l'information sans dissocier le travail de production de la recherche documentaire proprement dite.
-l'identification du parcours de navigation des élèves dans une base de données qu'il est ensuite possible de consulter ou d'imprimer comme carnet de route.

-La création d'un cahier multimédia de type Keebook Education permet de recueillir facilement divers documents classés en chapitres. Keebook Education est un logiciel "payant" mais d'un grand intérêt pédagogique (il n'existe pas d'équivalent en freeware !)
Le logiciel KeeBook Education permet de rassembler et d'enrichir toutes sortes d'informations (documents bureautiques : traitement de texte, tableur..., images, pages ou extraits de pages Web, sons et vidéos...) dans des livres personnalisés (sommaire modifiable, notes adhésives et surligneur) que vous pouvez publier en Intranet ou Internet ou même envoyer par courrier électronique. L'apprentissage de Keebook est rapide et particulièrement convivial, ainsi Keebook ne nécessite aucun enregistrement, les manipulations sont très simplifiées [ex: glisser/déposer...] et le résultat est spectaculaire : les livres s'ouvrent, se feuillètent , se ferment, se rangent ... dans une bibliothèque !
L'intérêt de Keebook Education est multiple :
-il facilite la récupération, le stockage, puis l'exploitation de tout document numérique, en particulier les documents "web" : page entière ou sélection, ce qui évite le surf-zapping improductif...
-il s'organise en chapitres : les documents intégrés sont (re)nommés et organisées au sein de chapitres (à créer) et de sous-chapitres : la rigueur est indispensable.
-il permet une présentation agréable et claire de tous les documents en exigeant méthode et organisation (tri, classement, création de chapitres)
-il contraint les élèves à lire les document insérés par le biais de l'obligation d'utiliser (avec parcimonie) le "surligneur"
-il autorise l'insertion de textes personnels :
=> soit par traitement de texte : les élèves doivent donc rédiger
=> soit en annotant les recherches (notes adhésives) : les élèves doivent lire les documents puis rédiger une court texte sous forme d'une "note" insérée sur la page.
-il optimise le travail d'équipe en permettant un travail collaboratif et incite à la communication et aux échanges dans tous les domaines
-il favorise les initiatives en permettant une création personnalisée
-il facilite la publication : individuelle ou collective (en regroupant les keebooks)
-il permet une diffusion aisée et variée (intranet, internet, mail, papier)
et cela sans connaissance particulière technique de l'outil informatique...

5/Comment utiliser Keebook Education ?
>>>en 2003 KEEBOOK devient un produit avec le label RIP [Reconnu d'Intérêt Pédagogique]

1-L'élève, seul ou en groupe, crée un dossier de recherche qu'il présente sous forme d'un livre interactif:
Au collège, pour travailler à partir du web (récupérer des pages web ou des extraits), il est préférable de guider les élèves:
- proposer un sélection de liens pour surfer
- indiquer l'organisation du keebook (plan à respecter) et le contenu (nature des documents à insérer : web, images, tableaux, graphiques, textes personnels...)
- conseiller la récupération d'extraits de pages web plutôt que de pages entières
- exiger "note adhésive" et/ou "surlignement" obligatoires pour tout document "récupéré" afin de justifier ou expliciter les choix
- imposer la présence de textes personnels (ex introduction et conclusion)

2-Le professeur crée un Keebook comme "support pédagogique" utilisable
-en classe (monoposte) pour montrer et démontrer (comme une vidéo...)
-en salle informatique, dans le cadre d'un TP, comme cahier multimédia (avec des exercices interactifs) l'élève travaillera :
-soit à l'aide d'un questionnaire "polycopié" (papier ou numérique en traitement de texte)
-soit à partir des "notes adhésives" contenant les consignes de travail. Astuce : l'élève répondra directement aux questions posées en créant une note adhésive de couleur différente !
(Voir un exemple en 5° "==>==>L'eau, le riz, les hommes en Asie du sud Est" (attention, ici, au format web donc non exploitable "on line")

3-Les élèves utilisent Keebook comme un simple "cahier" en salle informatique qui contiendra tous les documents numériques réalisés, soit dans une discipline, soit dans toutes les disciplines, soit dans le cadre d'un travail interdisciplinaire (Keebook peut contenir des tableaux, graphiques, dessins, textes divers, et même le carnet de notes ...). Sera ainsi créé un véritable cahier interactif, complet, propre, soigné, ordonné... qui motive tous les élèves, en particulier ceux qui ont des "difficultés" dans le cadre d'activités pédagogiques traditionnelles. En fin d'année scolaire l'élève conservera son travail selon la publication souhaitée.

4-Des exemples d'utilisation pédagogique de Keebook Education en classe de 5° avec fiches guide, liste de liens et présentation de quelques travaux élèves :
IDD en 5°: thème  ==>"Se nourrir dans le monde"
Ed Civique en 5° :thème ==>La solidarité
Géographie 5° :  ==>Un dossier :Comment réaliser un kebook sur le thème : "L'eau, le riz, les hommes en Asie" avec 5 exemples de travaux élèves
et un ==>dossier keebook comme "Support de travail élève"


Gilles BADUFLE Académie de Caen